Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 00:04
Paris. 25 Janvier 2016. © Jean-Louis Crimon

Paris. 25 Janvier 2016. © Jean-Louis Crimon

Cher pauvre toi-même,

 

Il y a des jours où tu te dis que tu n'as rien à te dire, rien à t'écrire. Des jours où ta lettre à toi-même n'a pas de raison d'être. Des jours où l'abandon te guette comme dans le Tourmalet, l'année où tu as failli renoncer, n'ayant plus la sveltesse et la souplesse du coup de pédale qui te voyait t'envoler seul vers le sommet, plantant tes amis Sudistes juste après Sainte-Marie-de-Campan. C'était il y a trente ans et trente kilos de moins.

Il y a des jours où tu te sens étranger à toi-même. Où tu te dis que ton regard aussi a changé. Même si tu t'émerveilles toujours d'un rien. D'un rayon de soleil après la pluie. D'une flaque d'eau où la ville se mire ou se marre. D'un Abribus qui te renvoie -rien que pour toi - ton statut et ton état. Ton état d'esprit. Etrange, oui vraiment, ce sentiment de n'être, au fond, depuis le début et jusqu'à la fin, qu'un... ETRANGER. 

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens