Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 00:01
Amiens. Le grand déballage. Octobre 2015. © Jean-Louis Crimon

Amiens. Le grand déballage. Octobre 2015. © Jean-Louis Crimon

Mon vieux... rédeux,

 

Dernier dimanche de Mars. Marcelcave ou Corbie. La Hotoie lundi. Rurale ou urbaine. Calvaire ou aubaine. Tu pries le Dieu Météo pour que le soleil revienne. C'est le retour des réderies. Réderies/rêveries pour toi qui ne t'intéresses aux choses que pour leur puissance évocatrice, affective ou sentimentale.

Réderie, vieux mot de la langue picarde, tout à la fois vieillerie et vide-grenier. Tout à la fois la chose, l'objet du passé, et le lieu où le commerce de ces objets inanimés se déroule.

Le rédeux est un passionné qui court la campagne ou la ville à la recherche de sa réderie. Si la chance lui sourit, il est le plus heureux des rédeux. Le rédeux a souvent le tempérament du collectionneur. Boîtes à sel, plumiers, encriers, sont, selon les années, les saisons, les réderies les plus recherchées.

 

Au sens figuré, tu le sais, on peut parler de réderie ed'cervelle, "jus de crâne" particulier qui bordure le délire ou la folie. Ces extravagances proches des songes insensés. Preuve à nouveau de la parenté première, sans doute étymologique, entre "réderie" et "rêverie".

 

Toi, tu es rédeux dans l'âme. Des objets comme des idées. Plus ça va, d'ailleurs, plus les idées sont tes objets préférés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens