Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 00:01
Amiens. Juillet 2015.  © Jean-Louis Crimon

Amiens. Juillet 2015. © Jean-Louis Crimon

Je sais pas vous, mais moi, ce soir, entre 22:30 et 23, me suis branché sur France Inter, pour la dernière demi-heure du "Nouveau Rendez-Vous". Pour voir. Enfin, pour écouter.

Pas été déçu. Façon de parler. Franchement écoeuré.

Un dénommé Philippe Katerine a balancé, comme ça, d'un coup, d'un seul, à propos de Brel, à propos de Jacques Brel, que manifestement il n'aime pas, que c'était "des sentiments trop dits", "des gouttes de sueur qu'on fait prendre pour des sentiments" ! Personne n'a répliqué. Au contraire, ça ricanait sec dans le studio.

" Des gouttes de sueur qu'on fait prendre pour des sentiments " ! Me suis dit que la formule

émanait manifestement de quelqu'un qui ne transpire ni l'intelligence, ni le talent. Quelqu'un à qui Brel, Jacques Brel, avait par avance répondu : " Le lyrisme, c'est chanter tellement fort, que si les gens voient pas vot' coeur, y voient vos dents ! "

Et vlan, Monsieur Katerine, vous pouvez passez votre vie à fignoler vos quatrains, vous ne serez jamais Brel. Vous n'aurez jamais un centième, un milième, un dix-millième du talent et du génie de Jacques Brel.

Pauvre Monsieur Katerine ! Banane, va !

Jean-Louis Crimon

Partager cet article

Repost 0
Published by crimonjournaldubouquiniste
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • Le blog de crimonjournaldubouquiniste
  • : Journal d'un bouquiniste curieux de tout, spécialiste en rien, rêveur éternel et cracheur de mots, à la manière des cracheurs de feu !
  • Contact

Recherche

Liens